transat belle ile en mer/marie-galante

61

Foule sentimentale : vive Kéni ! 

Ambiance de folie hier soir pour accueillir Kéni Piperol à Marie-Galante. En soirée, la foule se masse sur le môle Saint-Louis, où une vague de liesse populaire l’emporte. Le skipper guadeloupéen, Thomas Jourdren et Lomano Takasi touchent terre après avoir coupé la ligne à 22h39. Sur le môle, la foule  lève en vent de ferveur autour des ces trois marins salués comme des rock stars sur le quai qui prend des airs de tapis rouge.

Kéni Piperol :  « Quelle arrivée surtout, quel accueil. Merci à vous tous d’être présents ce soir. Tous les trois,  on est vraiment émus. C’est un retour à la maison pour moi. C’est plein de souvenirs, c’est plein de choses. Je n’ai pas trop les mots pour l’instant, mais merci beaucoup à vous, sincèrement. Merci à Ultim Sailing  d’avoir remis cette course au goût du jour (…)  On a tout donné sur l’eau. On a vu qu’on était dans le match du début jusqu’à la fin (…) La transat n’a pas été simple. Sur la route Nord, on a passé au total trois fronts. On a vécu penchés pendant très longtemps, avant d’avoir enfin les alizés. À l’arrivée, on arrive cinquièmes. C’est ma troisième année en Class40, et le chiffre ne fait que diminuer. Donc, ça va dans le bon sens ! »